Hervé Lacroux.

RT Lacroux extrait du livre :  Voyage au pays de la pierre Georges Terrail imprimerie Augé 300exemplaires.

RT Lacroux

J’ai appris hier la disparition d‘Hervé Lacroux le 20 juin 2011 à l’âge de 74 ans.

Un chêne a été déraciné de sa terre natale, Sirventou et le Bouriou sont en deuil.

La tronçonneuse d’ Hervé, sa pelleteuse mécanique et son rire ne résonneront plus dans le valon du Lézert.

Le travail physique de cet homme d’une stature hors du commun cédait souvent la place au travail intellectuel: des cartes anciennes, des manuscrits, des photos encombraient la grande  table de la salle à manger, la passion de l’histoire de son petit bout de Sidobre lui donnait un supplément d’énergie.

Aurat-il eu le temps de publier le livre qu’il préparait sur son petit coin de Sidobre ? c’est tout ce que j’espère.

Hervé était granitier et carrier, au bord du Lézert il avait son atelier de débitage ainsi que sa carrière.

Il avait épargné la rivière de rochers toute proche, et dès qu’il fut à la retraite,  il s’ efforca de réhabiliter son terrain d’extraction de granit.

Il grava la pierre supportant une croix, celle qui marque la disparition accidentelle (chute) du petit André Guiraud en 1959 à l’âge de 9 ans dans le chaos tout proche. 

Il avait un grand respect pour cette nature qui lui avait permis de vivre à Sirventou, il était aussi révolté par l’incurie des autres carrières qui ne respectaient ni les ruisseaux, ni les chemins et encore moins la hauteur des talus de stériles qui telle des tsunamis de décombres assombrissaient le chemin d’accès au Bouriou.

Un manuel érudit tel était Hervé, un bel homme, plein de force et d’intelligence.

Je le vois encore sauter comme un cabri,  de rocs en rocs pour remonter le Chaos de La Rouquette, j’avais du mal à le suivre.

Dès notre rencontre la confiance s’était établie, et il me fit découvrir les trésors du secteur, ceux où enfant il gambadait dans la forêt ou pêchait les écrevisses.

Le ruisseau et le Chaos des Garlesques* (La Vernière) n’avait pas de secret pour lui, il regardait les rochers tremblants qu’il avait découvert tel un enfant admiratif.

Avec grand respect il les mettait en mouvement sans les mettre en danger de chute.

Le roc de Las Hancos lui doit sa survie, les 3 petits RT des Garlesques, le RT du Bouriou, et le plus gros RT du monde : celui de 2.000tonnes qu’il tenait secret sauf pour ses proches amis.

A l’âge de 15 ans, il guida Georges Terrail (Assoc. Amis du Sidobre) jusqu’à sa superbe découverte: un Roc Tremblant en forme de cigare de 6m de long posé sur un socle de 5m de haut, dont les oscillations  phénoménales de 10cm d’amplitude en font un des RT les plus impressionnant des bois de Ruscayrolles.

L’alliance entre l’amour de son métier et celui de son pays faisaient d’Hervé la preuve de la possibilité de vivre du granit sans détruire de manière définitive les points de patrimoine géologique

Toujours disponible pour guider les passionnés du Sidobre, il nous apporta sa connaissance sans compter, nous sommes en quelque sorte ses disciples, Francis, Jean-Claude, Jean-Luc et moi.

J’eu la chance et l’honneur de participer aux vendanges d’une des dernières vignes du Bouriou avec son frère Robert et toute sa famille, journée inoubliable.

Que d’explorations en sa compagnie, que de rêves aussi car ses recherches aux Archives Départementales alimentaient ses paroles : « il y avait à Foncrabes un roc énorme creusé de multiples lobes creusés figurant des oreilles, le roc des Escouydirous » disait-il en touchant ses oreilles…

Son livre devrait nous éclairer un peu plus sur ces secrets du Sidobre.

Hervé à mis son livre à la disposition de la bibliothèque municipale de Castres en décembre 2010, il est consultable en salle de lecture (cote 3W638).

Il est très certainement disponible aux Archives Départementales d’Albi.

*Garlesques: sorte de vairons (poisson de rivière).

Publicités

About jptho

Qui a dit "il a le coeur aussi dûr et froid que la pierre"? non non non! d'abord la pierre a une âme et je vais vous en apporter la preuve !
Cet article a été publié dans Geologic curiosity. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

One Response to Hervé Lacroux.

  1. eliane dit :

    félicitation pour l’ hommage rendu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s